J’avais oublié, pardon.

J’avais oublié que Bordeaux était une ville d’antiquaires, que la vieille bourgeoise qui se réveille s’enorgueillit des vieilleries des patelins qui l’entourent.

J’avais oublié que Bordeaux était une nostalgique : les quais animés par le va-et-vient des trois mâts façon Hermione, tous ses jolis esclaves que l’on vendait comme des épices… etc. Aujourd’hui, les antiquaires s’arrachent leurs masques et leurs grigris pour le plus grand plaisir de celles et ceux qui reviennent de leur voyage humanitaire en Afrique et qui s’installent en masse dans le quartier Saint Michel.

Trêve de sarcasmes faciles s’il vous plaît ! Je laisse les marchands de souvenirs être en règle avec leur bonne conscience. Sachez simplement, néo-arrivants bordelais, que cette ville regorge de vieux trésors enfouis et d’histoires inavouables cachées dans les bibelots en porcelaine. Et personnellement j’adore ça. Celles et ceux d’entre vous qui connaissaient Anvers, la flamande la Belge, y retrouveront avec plaisir le triptyque « Un port – un hipster – un antiquaire ».

IMG_9526

 

 

IMG_9518

Du 21 novembre au 7 décembre a lieu place des Quinconces la foire à la Brocante.

C’est « gavé » énorme. Il y a en a partout : des cadres avec mémé, des vieilles enseignes, des vieux jeux de cartes érotiques avec des stars du porno italien des années 50, poitrine tombante et épilation douteuse, des chevaux de bois aux yeux exorbités et des landaux assortis à la dernière robe de la poupée Chucky. J’exagère bien sûr. Il le faut bien sinon vous ne liriez pas ce blog.

Il y a aussi des choses sublimes, du mobilier nautique à tomber, l’ancêtre de la Mini-Austin et surtout une ambiance qui sent la poussière et le vin chaud dès que le soleil se met à tomber derrière la colonne du monument aux Girondins. C’est très beau mais c’est hors de prix. On a un peu l’impression de ne pouvoir qu’être spectateur du temps qui passe avec notre cornet de churros et rêver à notre futur maison de millionaire où il y aurait, au milieu de la chambre à coucher, une fantastique baignoire à pieds et sur les murs la carte scolaire de la vieille Indochine.

IMG_9512

Quand soudain, stand 92, nous lâchons nos churros.

Si vous avez une raison d’aller aux Quinconces d’ici le 7 décembre, c’est Ledoeufre et ses marins. Ce type est incroyable. Il manque de m’en coller une bien méritée parce que je prends en photo ses oeuvres sans lui demander la permission. En même temps, sans vouloir me la péter, vue son gabarit, il prenait plus de risque que moi. Casquette de gavroche, vareuse et rouflaquettes (aaah les rouflaquettes) : son boulot est simple comme une balade en optimiste sur le bassin d’Arcachon. Du bois flotté, des épaves de navires et des marins, des baleines, des bateaux, des gueules, impressionnantes, qui racontent un monde imaginaire, celui de la mer et des matelots avec leur sirène, le précieux poisson et le nôtre, nos fantasmes neptunéens partagés entre Popeye, cap’tain Igloo, Némo, Ariel et Moby Dick.

IMG_9535

Enfin bref, néo-bordelais ou pas, va voir ce travail, ce petit poisson perdu au milieu d’une main tatouée ou cette toile vertigineuse qui met en avant une bande de trois loups de mer sur fond de cargot rouillé. Nous avons joué aux enfants perdus dans leurs îles imaginaires, à la recherche d’un phare. Les stars du porno ritale bon marché sont soudain devenus des sirènes et les masques africains ne sont plus une relique macabre mais une escale. On a enfourché notre cheval à bascule direction la baignoire à pieds. Le reste ne vous regarde pas.

Taggé sur :        

4 commentaires sur “Une (grande) brocante, un marin

  • 3 mai 2015 à 9 h 33 min
    Permalink

    Très belle manifestation à Bordeaux, on peut toujours trouver des affaires intéressantes lors de la brocante et du vide-greniers dans la ville.

    Répondre
    • 3 mai 2015 à 9 h 38 min
      Permalink

      Nous, on a craqué pour les oeuvres de Ledoeufre. Il est au stand 68 jusqu’au 10 mai !

      Répondre
  • 3 mai 2015 à 11 h 40 min
    Permalink

    Merci pour l’info, je vais aller faire un tour !

    Répondre
  • 1 avril 2018 à 12 h 52 min
    Permalink

    Ca avait l’air génial ! Prévoyez-vous d’aller au vide-greniers de cette année ? Il est à nouveau organisé dans Bordeaux, dans quelques jours.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *