J’étais leur photographe de mariage. Le courant passe super bien et nous aspirons à la même chose : quitter Paris pour voler de nos propres ailes. Les hasards de la vie font bien les choses : à quelques mois d’intervalles, nous choisissons Bordeaux, les Chartrons et la rue Notre-Dame. Depuis nous planifions un dessein secret : conquérir notre rue, la ville puis le monde ! Interview – Portrait de nos « vecinos » (« voisins » en espagnol) d’amour. 

Qui es-tu ?

Mathilde : Je suis Mathilde, une nouvelle bordelaise. Fraichement installée et jeune entrepreneuse !

Matthieu : Je m’appelle Matthieu LLiboutry. Je viens de Sologne malgré mes origines méditerranéenne et notamment Catalane (d’où les 2 L à mon nom !). Après des études d’histoire et de communication, j’ai enchainé des expériences professionnelles diverses et variées et globetrotté avant de m’installer au « bord de l’eau »…

Pourquoi Bordeaux ? 

Mathilde : Pour la douceur de vivre, pour quitter Paris, pour tout plaquer (sauf mon mari), pour changer de vie ! La décision de partir était prise, il restait à savoir où ! Chacun avait un critère : moi, le dynamisme de la ville, lui la proximité de l’eau (mer/océan). Rapide tour d’horizon, puis on commence l’exploration de la France par un week-end à Bordeaux. Bim, love at first sight ! C’était Bordeaux … ou l’Australie !

Matthieu : Nous souhaitions avec ma femme une ville à la fois proche de la mer, dynamique et charmante. La taille humaine, la douceur du climat et la situation géographique ont été des atouts déterminants dans notre choix.

Où est-ce que tu bosses ? 

Mathilde : J’ai créé Félicie Oh Oui, un concept-store dédié au mariage en plein coeur de la ville. Je propose des robes de créateurs comme Delphine Manivet, des accessoires et de la déco. On y trouve aussi des ateliers comme du yoga tous les mardis !

Matthieu : Je travaille aux Chartrons, dans l’agence immobilière Century 21 Cabinet Rollin dans laquelle je suis le manager.

Félicie Oh Oui

Mathilde dans les salons de Félicie – Photo Antoine Veteau

Félicie Oh Oui Félicie Oh Oui Félicie Oh Oui

Où est-ce que tu bouges ? 

Mathilde : Peu importe mais sur mon vélo. Le bonheur ici c’est de vivre à vélo ! Fini le pass Navigo ! Je ne vais plus nulle part sans mon vélo. Mon chemin préféré c’est de passer par les quais, mais j’aime aussi être en ville : les petits feux pour vélo, les petites voies pour vélo, les petits panneaux pour vélo… J’ai l’impression d’être une enfant !

Matthieu : J’aime bien flâner sur les quais du coté des Chartrons et prendre mon quota d’air iodé entre le Bassin et le Pays Basque.

Où est-ce que tu bois ? 

Mathilde : Sur notre terrasse secrète ! Plus économique que les bars et la vue est spectaculaire !

Matthieu : Chez mon pote Julian du Ô Merveilleux cours de la Martinique, au Cambridge Pub avec Andy et Roxane sur la place du marché des Chartrons et surtout chez nos voisins de la rue Notre Dame pour un authentique whisky dans de confortables fauteuils club chargés d’histoires.

Où est-ce que tu bouffes ? 

Mathilde : Le midi Chez Mona pour les desserts ou chez Tatie Josée (simple et familial comme chez mamie). Le soir, El Nacional (mmm les croquettes d’épinards!) ou L’Arc En Ciel (caché, surprenant et divin).

Restaurant L'arc en ciel Bordeaux

Restaurant l’Arc-en-ciel aux Chartrons

Matthieu : Au Nacional pour de la bonne viande, au Quatrième Mur pour se la raconter grave, chez Molly pour ses burgers maisons et chez Poulette pour « une partie de moules-frites en l’air » chez les bobos (marché des Capucins)

Où est ton spot de bobo ? 

Mathilde : Le marché des Chartrons pour les crevettes flambées, les glaces bio, l’ambiance et la vue sur la Garonne.

Matthieu : Le marché des Chartrons sur les quais, le marché des Capucins à St Michel avec ses puces le dimanche et la guinguette d’Alriq les soirs d’été…

Guinguette Chez Alriq

Vue sur les Chartrons depuis la Guinguette d’Alriq

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *