J’aime les parcs.

A mon époque parisienne, ils étaient ma respiration nécessaire. Le temps de s’allonger dans l’herbe, d’ouvrir les yeux sur un ciel bleu dégagé et la cime des arbres vue de dessous, comme on regarderait sous les jupes printanière d’une jeune femme. Et puis un parc, c’est comme une terrasse de café : c’est un spot d’observation privilégié. Sous vos yeux se déploie toute la comédie sociale, les fausses joies, les vraies ruptures, les enfants trop mignons pour être vrais que vous êtes allés louer le temps d’un dimanche après-midi pour frimer ou pire, pour draguer. Et si il y a bien un point en commun entre Bordeaux et Paris, c’est l’art de la représentation.

Mais un parc a un avantage non négligeable sur la terrasse de café : les protagonistes peuvent y adopter deux stratégies de démonstration. Ils peuvent se cacher derrière un bosquet ou le tronc d’un arbre multi-centenaire pour passer une main baladeuse dans un jean devenu trop étroit. Ou au contraire, jouer à fond la carte de l’exhibitionnisme et montrer le résultat difficilement obtenu de plusieurs mois en salle de sport et en salon de tatouage. Bref, anthropologiquement parlant, c’est passionnant.

Dans un City Guide préparé sur mesure pour les amis Parisiens futurs Bordelais, j’évoquais déjà le Jardin Public de Bordeaux comme un incontournable de nos après-midi ensoleillés.

Parce que les joggeuses sur les quais, c’est fatigant à la longue et qu’il est toujours bon de s’asseoir sur un banc 5 minutes avec toi et observer l’oeuvre du printemps. Le jardin n’est pas très grand. Il y a quelques plans d’eau, un jardin botanique, des canards, des oies et des poules d’eau, un Guignol, un pin centenaire splendide, des airs de jeux pour les enfants et un Muséum d’histoire naturelle qui ouvrira ses portes à nouveau en 2017. Il y a surtout de grandes étendues de pelouse et des palmiers sous lesquels on peut s’allonger allègrement avec un bouquin ou quelques sushis. Oui des sushis.

Ouais c'est beau

Ouais c’est beau

Le Grand Pin

Le Grand Pin

Jardin Public Bordeaux

Sushis : check

Parce qu’un peu plus haut, en allant vers les Chartrons, vous trouverez un excellent sushis maker : le Sushi Set (7) Chartrons.

On ne leur en voudra pas trop pour l’originalité du nom : leurs sushis sont très bons. On a poussé le vice en leur demandant s’ils livraient au Jardin Public, mais ils ne sortent les scooters que le soir (branleurs). On aurait peut-être du demander à Nicolas de nous les apporter sur son beau Biclou.  Qu’à cela ne tienne : un détour en VCub et nous voici approvisionnés pour un pique-nique nippon dans l’herbe et au soleil. Pour l’écologie, tu repasseras et les poubelles municipales sont pleine de cadavres de kebabs en carton. On s’en fiche, je vous ai dit que c’était délicieux.

Pour la sieste, vous avez le choix entre un café un peu cher sous les parasols oranges de l’Orangerie ou une révérence devant de la statue de Rosa Bonheur, peintre de la nature et féministe.

Ah oui pour les nostalgiques de la guinguette des Buttes Chaumont à Paris qui porte le même nom, Rosa Bonheur est née à Bordeaux. Ouais, ouais.

Ce n'est pas Rosa Bonheur ! A vous de la chercher !

Ce n’est pas Rosa Bonheur ! A vous de la chercher !

Les fameux parasols oranges

Les fameux parasols oranges

 

Infos Pratiques

Le Jardin Public 

Cours de Verdun

33000 Bordeaux

Arrêt de TRAM C : Jardin Public (et ouais)

Horaires d’ouverture : tous les jours de 7h à 20h jusqu’au 31 mai puis jusque 21h du 1er juin au 31 août.

 

L’Orangerie

Dans le Jardin Public

Horaires d’ouverture : les mêmes que ceux du jardin. Service continu.

Tel pour résa : 05 56 48 24 41

 

Sushis 7

12 cours Balguerrie Stuttenberg

33300 Bordeaux

Tel : 05.57.87.42.76

Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 14h et de 18h à 22h30. Et le dimanche de 18h à 22h30.

Retrouvez toutes les adresses de Pourquoi Bordeaux à la carte :

Taggé sur :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *