In Dublin’s fair city,

where the girls are so pretty,

I first set my eyes on sweet Molly Malone

Sauf que voilà, nous étions un dimanche, lendemain de fête, et nos regards étaient un peu embrumés.

Nous étions une petite troupe errante sous le brouillard automnal bordelais à la recherche d’une auberge où nous abriter. Dans le brouillard, le silence des âmes encore endormis par l’alcool. Nous étions comme sur la barque de Tintin se dirigeant vers l’île noire. Nos estomacs meurtris remplaçaient le cri du gorille, la bête affamée. Les cloches de l’église Saint-Louis des Chartrons sonnent l’heure de midi. La Garonne pas très loin, bave toute sa boue dans cette Océan qui a avalé nos frères et soeurs partis tenter leur chance dans le nouveau monde. Sinistre.

Nous arrivons, médusés, sur notre radeau de fortune à proximité d’une enseigne verte et orange.

Il y a du monde, de la lumière et un match de tennis. Nous demandons une table. On nous installe près de la cheminée, in english of course. La cheminée ne marche pas. Les Britanniques adorent ça : les fausses cheminées. Ah ils ne sont pas Britanniques ? We are very sorry.

Molly Malone's

Burger, fish n’ chips, cervezaOh no ! It’s a beer ! A lager beer ! Le truc sans bulle qui s’évacue aussi vite qu’on l’a bu dans les caniveaux de la city, Bordweaux in english. Nos mains collent sur les tables en bois. Et tiens qui voilà ? Nos compagnons de la veille qui eux aussi sont venus se réfugier là. But, my dear, this pub is very famous. 

Molly Malone's Molly Malone's

 

Une semaine plus tôt, toujours un dimanche version de nuit cette fois, je m’étais égaré là avec un couple d’amis.

Ils visitaient Bordeaux le temps d’un week-end prolongé. Mon Irish coffee (6,60 euros) était plus que bienvenu et leur sourire aussi. Ils sont tombés amoureux de Bordeaux eux aussi et vont démarquer dans pas longtemps si vous voulez tout savoir. Et en tout bon migrant qui se respecte, parce que nous avons tous une âme d’Irlandais et que Bordeaux sera bientôt notre Big Apple, nous allons être encore nombreux à se mettre au chaud dans les bras de Molly. Et si vous êtes sage, vous aurez droit à un peu de dessert : le cheese cake au Bailey is marvelous, gorgeous, de puta madre (5,20 euros).

Tiens, ça me donne envie de chanter cet hymne irlandais. Oui Molly, n’existe que dans l’imaginaire des fils de Joyce.

Molly Malone's

Infos pratiques

Le Molly Malone’s

83 quai des Chartrons

33000 Bordeaux

Site web : www.molly-pub.fr

Pinte : Entre 5,20 et 6,20 euros

Burgers : 10,50 euros

Fish n’ Chips : 9,40 euros

Cliquez sur la carte pour la parcourir !

Cliquez sur la carte pour la parcourir !

Taggé sur :                

2 commentaires sur “Ooooh Molly !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *