Nous sommes début février. Je rentre de deux semaines de shooting qui m’ont amené un peu plus au Sud, sur des îles, face à la mer… Je ne vous en dis pas plus car vous allez me détester. Mais Bordeaux me manque. Lors de ma journée de dur retour aux contingences quotidiennes, je décide de me balader, de sentir la ville qui m’a (ré)adopté il y a peu et que je n’ai pas vu pendant deux longues semaines.

Où veut-il en venir, vous direz-vous sans oser me le dire, il va de soi ?

Ce jour là était un lundi au soleil. Au soleil de février. C’est à dire un soleil frais mais d’une incroyable clarté. Le ciel était d’un bleu intense et complètement dégagé d’autant que les perspectives bordelaises laissent entrevoir un panorama en 3D sur 360°C absolument surréaliste, physiquement impossible sauf à Bordeaux bien sûr. En traversant le Pont Chaban-Delmas, comble de modernité, une idée me transperce telle une flèche de Cupidon en avance : et si demain on allait à la mer ? 

Ben oui parce que demain il fait encore beau et parce que la mer est à une petite heure de Bordeaux en voiture, en bus ou en train.

Comment passer une journée à la mer sur un coup de tête ? Mode d’emploi.

1 – Choisir sa destination

Le pire quand vous habitez à Bordeaux et que vous voulez aller à la mer, c’est que vous avez le choix ! Je vais vous aider un petit peu : nous avons choisi le Cap-Ferret. D’abord parce que c’est THE place to be quand on est Bordelais et surtout parce que j’y vais depuis ma plus tendre enfance, ce qui me donne un incroyable sentiment de supériorité sur la foule imbécile qui s’y rend dès que le soleil pointe son nez. Vous y compris. Et oui. Mépris mis de côté, c’est vraiment un endroit superbe. Vous allez comprendre si vous voulez bien poursuivre la lecture de ce billet.

2 – Choisir son moyen de locomotion

IMG_1513

Là encore, vous avez le choix. Les plus crevards d’entre vous choisiront le covoiturage ou l’auto-stoppeuse qu’ils ont dans le coeur. Avec un petit peu de chance messieurs, vous tomberez sur une surfeuse d’1m80 qui vient de finir sa saison en Australie et qui veut voir ce qu’il se passe dans sa France natale. Elle vous emmènera Chez Nounours (même si en février, il y a de grandes chances pour que ce soit fermé), et après votre sandwich-frites au milieu des blonds agaçants, elle vous montrera ses courbes de rêve à la plage de l’Horizon où hors-saison les dunes vous appartiennent…

Sinon vous avez le bus. C’est la ligne 601 des bus TransGironde que vous pouvez prendre depuis la Gare St Jean ou depuis la place Gambetta par exemple. Les horaires et les arrêts c’est ici. Tarif : 2,60 euros aller simple. 4,20 l’aller-retour. Vous en avez pour 2h de trajet. Donc si vous avez le temps, pourquoi pas. Si ça se trouve la surfeuse sera aussi fauchée que vous.

Mais pour votre première fois, je vous conseille quand même le train jusqu’à Arcachon puis le bateau entre la Jetée Thiers et Bélisaire au Cap-Ferret. 50 min de train plus tard (environ 12 euros) puis 30 min de traversée (7 euros en aller-simple / 12 euros l’aller-retour) et vous voilà débarquant comme au bout du monde. Et puis si vous avez de la chance, vous irez taquiner les dauphins. J’en connais une qui va être impressionnée dites donc ! Vous l’avez constaté, ce n’est pas forcément le trajet le plus efficace et le plus économique mais c’est de loin le plus agréable : arriver sur votre lieu de villégiature en bateau, c’est plutôt de bon augure pour la suite je trouve. Les horaires, c’est ici.

IMG_1572

Enfin, enfin si vous avez la chance d’avoir une soeur, une belle-soeur ou un beau-frère qui habite Bordeaux, heureux possesseur d’une voiture et qui en plus veut bien vous la prêter parce qu’ils sont super sympas, c’est pas mal aussi. Sauf que… Attention aux embouteillages, surtout lorsque vous rentrer à Bordeaux. C’était le point noir de notre délicieuse journée : choisissez, si vous le pouvez, un horaire tardif de retour. Ça tombe bien, vous vouliez en profiter pour regarder le coucher de soleil avec la belle.

3- Choisir son spot à huîtres.

IMG_1573

J’aurais voulu titrer « spot à moules » mais il y a beaucoup trop d’esprits pervers parmi vous. Nous sommes certes partis sur la Presqu’île du Cap-Ferret pour y trouver la mer mais aussi et surtout pour déguster les moules de Chez Magne, l’Hôtel de la Plage à l’entrée du village de l’Herbe, un village de pêcheurs dont vous me direz des nouvelles. C’est une institution. Je crois que j’y ai mangé ma première sole alors que les soeurs Magne étaient encore aux commandes. L’endroit est charmant comme une vieille bicoque coloniale sur les plages dominicaines. Et les moules, oui les moules fantastiques. Et s’il fait beau et qu’il fait suffisamment chaud, vous aurez la chance de manger en terrasse, au milieu des belles de nuit (je parle des fleurs, bien entendu), des chats et des chiens du quartier et des coquilles d’huîtres, oui des huîtres, éventrées.

Restaurant Hôtel de la Plage

Sauf que nous sommes le 10 février et le restaurant n’ouvrira cette année que le 4 avril. Qu’à cela ne tienne, nous nous rabattons sur une valeur sûre : L’Escale au débarcadère du Cap-Ferret. Une vue incroyable sur le Bassin et un accueil au top. Certes, la note finale est un peu chère mais vous mangerez très bien, de l’iode plein les narines et en prime un coup de soleil, même en février.

Restaurant l'Escale Cap-Ferret

4- Choisir sa balade « Hors Saison »

La Pointe du Cap-Ferret

Oui, le Cap-Ferret n’est pas tout à fait le même en février qu’en plein mois d’août, vous vous en doutez. A l’occasion, je vous filerai quelques plans dunesques post soirée « Fête de l’Huître » mais ça c’est quand il fait chaud et que l’on boit des mojitos hors de prix au 44, le bar où vous croiserez Matthieu Chedid et un ancien champion de boxe… Ce sera pour une prochaine fois. Il y a du soleil mais il fait froid. Rien de tel que d’affronter les éléments déchaînés à la Pointe, le gland de la Presqu’île (oui c’est un autre spot érotique bien connu des autochtones, surtout les soirs d’orage). De là, la dune du Pyla (éclairée pendant la nuit, si, si), le ban d’Arguin, les dauphins, les baleines et les roudoudous. Et si vous avez le temps, vous pouvez marcher dans le sable et vous sentir coupable jusqu’à la plage de l’Horizon. Une bonne heure de marche et de méditation, quelques silhouettes qui se détachent soudain, de magnifiques cheveux blonds sur ton visage, cette vieille dame qui promène son chien ou le contraire…

5- Choisir de rentrer à la maison

Comme je vous le disais plus haut, évitez autant que possible les horaires de bureau : Bordeaux devient alors une forteresse inaccessible protégée par une muraille de voitures et de camions que même tous les dragons de Games Of Thrones n’en viendraient pas à bout (je vous jure, j’ai testé le scénarios mille fois dans ma tête aux abords de Mérignac).

Nous nous sommes faits avoir et seul Francis aurait pu nous sauver. 

Notez que ça n’a quand même pas gâcher notre plaisir d’être partis à la plage sur un coup de tête un délicieux mardi du mois de février. Et en plus, vous ne la trouvez pas canon ma surfeuse ?

Aurel Daniel et Antoine Veteau

Les Adresses

Hôtel de la plage 

Village de l’Herbe

33950 Le Cap-Ferret

05 56 60 50 15

Site web ici.

L’Escale 

Jetée Bélisaire

33970 Cap-Ferret

05 56 60 68 17

Site web ici. 

Chez Nounours 

22 avenue des Goélands

33970 Cap-Ferret

33970 Cap-Ferret

05.56.03.71.62

Site web ici.

Taggé sur :        

3 commentaires sur “On va à la plage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *