COMME CHACUN SAIT (si tel n’est pas le cas, voir ici), j’ai arrêté de fumer il y a déjà suffisamment de temps pour que je n’aie plus aucune envie de toucher une cigarette et ce petit miracle (j’étais auparavant à 2 paquets par jour…) découle largement de conseils avisés en cigarette électronique et e-liquides de qualité.

Après Bordo2 il y a quelques mois, j’étais ainsi ravie de découvrir l’entreprise bordelaise Vincent dans les Vapes, du nom de son fondateur qui a accepté de se soumettre à l’ITV Pourquoi Bordeaux

Vincent fondateur de Vincent dans les Vapes

Qui es-tu ?

Je suis Vincent Cuisset, ingénieur en instrumentation (spécialité métrologie et qualité).

Ancien fumeur, j’ai arrêté la cigarette en 2011, en découvrant le principe de la cigarette électronique. Si  j’ai tout de suite été séduit par le principe, j’ai été plus circonspect sur la qualité des produits (chinois à l’époque) que je pouvais inhaler. Aussi, grâce à ma formation et à l’aide des laboratoires de l’Université de Bordeaux, j’ai pu créer mes propres e-liquides en fonction d’exigences bien précises : l’utilisation d’arômes vapologiques (conçus pour l’inhalation), faire de la qualité et de la traçabilité des engagements réels et enfin produire tous mes e-liquides en France (à Pessac).

Aussi, je suis l’heureux créateur de deux marques d’e-liquides : Vincent dans les Vapes qui a vu le jour en 2012 et où je propose des e-liquides uniquement à base d’arômes naturels produits en France, et CirKus qui permet d’atteindre une puissance gustative plus importante grâce à l’utilisation d’arômes de synthèse.

Pourquoi Bordeaux ?

Je suis quelqu’un d’exigeant et je voulais impérativement vivre à plus de 500 km de Paris, 170 km de Pau, 220 km de Toulouse, 105 km d’Angoulême, 210 km de Limoges, 170 km de Biarritz, 200 km de Saint-Sébastien et 50 km d’Arcachon.
Il n’y avait que Bordeaux qui correspondait à mes critères.

Où est-ce que tu bosses ?

Dans la boîte que j’ai créé il y a maintenant 3 ans, Vincent Dans Les Vapes, située à Pessac. Avec mon équipe (plus d’une quarantaine de personnes), nous produisons des e-liquides en étant particulièrement rigoureux sur la qualité des matières premières utilisées et sur nos méthodes d’analyse afin de proposer à nos clients des produits le plus safe possible. Notre ambition est de convaincre les fumeurs d’arrêter ou au  moins de diminuer la cigarette pour découvrir une vape de plaisir en toute sécurité.

Nous disposons d’une boutique en ligne : www.vincentdanslesvapes.fr et sommes présents dans près de 600 boutiques en France (dont 15 en Gironde) ainsi que dans une vingtaine de pays dans le monde.

Vincent dans les Vapes e-liquides Vincent dans les Vapes e-liquides Vincent dans les Vapes e-liquides

Où est-ce que tu bouges ?

Sur un court de tennis dès que j’ai le temps ou sur une table de poker (même si les mouvements sont plus limités …)

Où est-ce que tu bois ?

Au Lucifer (35 rue de Pessac à Bordeaux), excellent bar à bière de Bordeaux, avec un choix assez impressionnant. Peut-être le seul endroit au monde où tu peux entendre tout un album de Faith No More dans son intégralité.

J’aime également beaucoup La Parcelle à Talence (Avenue Maréchal de Lattre de Tassigny): un bar à vin à l’ambiance chaleureuse, avec d’excellents produits et un très bon rapport qualité / prix.

Où est-ce que tu bouffes ?

Un peu partout, j’aime la diversité mais je retourne souvent au CPP (restau italien, 160 Cours Victor Hugo), à la Cantina (restau corse, 14 Rue des Bahutiers) et chez Binh Duong (restau vietnamien  à Pessac, 40 Avenue du Général Leclerc).

Où est ton spot de bobo ?

Au service de consultation du plan cadastral de la Mairie de Bordeaux – Dans un décor cosy, aux ambiances décontractées et bucoliques, on danse sur les meilleurs sons, on déconnecte et let’s party !

Retrouvez toutes les adresses de Pourquoi Bordeaux à la carte par ici : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *