Pour des raisons d’hygiène, aucune photo ne viendra illustrer cet article. Merci de votre compréhension. 

Comment ça ? À Bordeaux, il n’y a pas de concierge ?

Vous voulez dire que là dans notre immeuble, il n’y a personne pour s’occuper du courrier et des parties communes ? Bon soit. Donc le syndic envoie quelqu’un pour sortir régulièrement les bacs des poubelles et s’assurer que toutes les ampoules sont changées dans la cage d’escalier ? Non ? Ah… Donc vous voulez dire que c’est aux occupants de l’immeuble de gérer leur immeuble ?

Dans l’absolu, ça ne me choque pas.

Reste à savoir à quoi correspondent les 40 euros de charges locatives que nous payons tous les mois mais c’est un autre débat. Non c’est même plutôt responsabilisant comme système et ça permet de rencontrer ses voisins pour organiser les sorties poubelles. Super !

Ça permet surtout de découvrir le système de ramassage des poubelles bordelais, véritable marronnier des journaux locaux et sujet régulièrement abordé par les élus de la Communauté Urbaine de Bordeaux (la CUB) en toute amabilité comme vous pouvez l’imaginer.

Oui parce que notre nouvel ami, Alain Juppé est obsédé par une chose : faire en sorte que sa ville, Bordeaux, fasse bonne figure et soit donc d’une propreté impeccable. Parce qu’il fût un temps où des enfants se faisaient dévorer par des rats et encore aujourd’hui des scorpions peuplent notre quartier et les moustiques gâchent nos nuits même en novembre. L’Apocalypse et les 7 plaies d’Egypte s’abattent sur la ville. La faute à qui ? Le réchauffement climatique ? Le désert du Sahara aux portes de la ville ?

Moïse Alain Juppé s’est armé de son bâton de pèlerin et démarre sa campagne de lutte contre les déchets. Je vous passe les détails politiques et les passes d’arme entre une CUB qui était jusqu’alors dirigée par les socialistes mais mais mais qui était en charge des déchets ? Ce n’était autre que Didier Cazabonne, UDI et… adjoint d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux… Bref… Vous voyez le casse-tête.

Je me base sur le présent et notre constat de nouveaux arrivants.

Le ramassage des ordures à Bordeaux et dans notre quartier se fait 6 jours sur 7 (lundi, mercredi, jeudi et samedi pour les ordures ménagères et mardi, vendredi pour les déchets recyclables). Insuffisant selon le maire de Bordeaux ?

Le débat actuel repose sur le soi disant manque de place dans les immeubles bordelais pour ranger les bacs à ordure et le fait que ces derniers, par conséquent, traînent sur les trottoirs toute la journée. Et donc les poubelles s’y entassent parce que l’ivrogne y laisse son MacDo et Mme Michou n’a pas d’autres solutions que de laisser son sac poubelle hors du bac. De ce fait les rats reviennent et mangent les enfants de Mme Michou…

Depuis les élections municipales de mars dernier, notre ami à tous, Alain Juppé a repris les rennes de la CUB.

Il est question d’installer des locaux fermés pour ranger les fameux bacs. Soit… Mais il suffirait peut-être que Mme Michou, comme nous, rencontre ses voisins et fasse en sorte que chacun prenne ses responsabilités. A l’heure où tout le monde acquiesce, le coeur sur la main, lorsque Nicolas Hulot nous sermonne sur notre intérêt grandissant pour Nabilla plutôt que pour notre planète, il serait peut-être déjà pas mal de s’occuper de ce qu’il se passe au pas de sa porte. Ça va ? Vous vous sentez bien coupables ?

4 commentaires sur “De la gestion des poubelles à Bordeaux

  • 2 mai 2015 à 14 h 03 min
    Permalink

    Bonjour
    je monte cette petite entreprise d ‘entrée- sortie des poubelles pour essayer d ‘améliorer la suituation
    salutations

    Répondre
    • 2 mai 2015 à 15 h 22 min
      Permalink

      Bonjour Pierre-Henri !
      Merci pour l’info et bravo pour votre initiative ! Est-ce que ça vous dirait de nous en dire plus en répondant à une interview et de faire parti de notre galerie de portraits de Bordelais ? Je vous envoie un mail en début de semaine prochaine !
      Encore merci et à bientôt,
      Antoine.

      Répondre
      • 26 juin 2015 à 6 h 26 min
        Permalink

        Bonjour Antoine,
        Je suis tjs dispo pour l’interview que vous m’avez proposé en mai, après le 13 juillet ce sera trop tard.
        A bientôt
        Pierre-Henri

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *