Pierre Rousseau Bordeaux

Pierre, cela fait un petit moment que je le connais par écrans interposés. Je ne l’ai véritablement rencontré qu’à l’occasion du lancement à Bordeaux de VizEat (dont je vous parlais lundi), plateforme permettant à des particuliers de partager des repas chez d’autres particuliers.

C’est tout de même la troisième fois que je l’interview et pourtant, quand je lui ai proposé de se re-re-prêter au jeu en mode « Pourquoi Bordeaux », le « oh oui » n’a pas mis plus de 3 secondes à sortir. J’aime les enthousiastes. 

Qui es-tu ?

Pierre Rousseau, 26 ans mordu de cuisine !

Pourquoi Bordeaux ?

Un peu au pif en fait !

Après avoir passé 4 ans à Paris dans la restauration, mon seuil de patience était au plus bas. Il me fallait plus de place pour respirer. Une amie à Bordeaux était déjà sur place à la Victoire, ce qui m’a fait un pied-à-terre pour découvrir cette ville.

Dans la restauration, on trouve du travail facilement et j’ai donc commencé au Grand Hôtel au plein cœur de Bordeaux. En deux semaines, j’étais sous le charme. Ici la vie semble plus facile, c’est petit et à la fois grand. Vous pouvez tout faire à vélo et découvrir tous les jours des nouvelles idées de sorties (restaurants, bars, concerts, spectacles..)

Où est-ce que tu bosses ?

Je suis chef de l’atelier de cuisine Cook and Go au Quai des marques (Quai des Marques Hangar 18, Quai de Bacalan). C’est le compromis idéal pour moi, partager ma passion et continuer à en faire mon travail. L’endroit me permet aussi d’alimenter mon site de cuisine Gastro’n’Home de recettes avec les produits magnifiques du sud-ouest. Vin, foie gras, canard, spécialités culinaires…

Un endroit magique au bord de la Garonne où je croise entre deux coups de couteau d’énormes paquebots, l’aile d’un A320, un taxi nautique, des jets-ski, des paddles et kayaks et une fois dans l’année des nageurs qui tentent la traversée  !

Gastroandhome

Où est-ce que tu bouges ?

Je vais à la Recharge (38 rue Sainte-Colombe, Bordeaux), petite épicerie sans emballage pour les fruits et légumes et les bons produits de chez nous, je passe aussi à l’Amirale Bière (5 rue Saint-James, Bordeaux) qui change de la traditionnelle cave à vin (ils ont même des cannelés à la bière).

L'Amirale Bière Bordeaux

Où est-ce que tu bois ?

Je vais souvent au Black Velvet, pub intimiste (9 rue du Chai des Farines, Bordeaux).

Ou à l’Alchimiste (16 rue du Parlement Sainte-Catherine) où les cocktails sont réalisés comme des plats gastronomiques ! Mon préféré ? Le Cucumber & baies roses gimlet avec de la vodka, de la liqueur Saint-Germain, du sirop de citronnelle, des baies roses, du concombre frais et du citron vert.

Alchimiste Bordeaux

La terrasse de l’Alchimiste…

L'Alchimiste Bordeaux

… et son entrée

Où est-ce que tu bouffes ?

Le Solena (5 rue Chaufour, Bordeaux), superbe adresse gastronomique avec un chef très proche de ses clients.

Le Miles (33 rue du Cancera, Bordeaux), tenu par deux couples qui viennent chacun des 4 coins du monde, propose une cuisine raffinée.

Pour les fringales, le Capperi (3 rue de la Cour des Aides, Bordeaux) nouvellement installé avec de bonnes pizzas avec délicieuse pâte bio et légumes frais.

Le Bô Bar (8 Place Saint-Pierre, Bordeaux) où le verre de vin s’accompagne de charcuteries et fromages de qualité.

Pour la touche asiatique, je vais au noodles bar, le Fufu (37 rue Saint-Rémi, Bordeaux) où la cuisine ouverte devient spectacle.

Et pour terminer (je suis bavard quand il s’agit de nourriture), le brunch typiquement anglais du dimanche matin au Breakfast Club (27 Rue des Ayres, Bordeaux) est juste parfait !

Où est ton spot de bobo ?

Pour moi, c’est le lac d’Hourtin pour commencer le kitesurf, on a pied partout.

La plage du Porge moins bondée qu’à Lacanau et un peu plus « sauvage ».

Sinon l’incontournable Quai des sports avec de l’espace pour faire courir ma chienne infatigable.

Et toutes les adresses de Pourquoi Bordeaux à la carte : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *