ATTENTION. Billet NON sponsorisé ! Pourquoi Bordeaux ne s’achète pas et ne se vend pas : nous parlons de notre expérience de néo-Bordelais en toute liberté, selon nos expériences et nos inspirations. Les compagnies citées ne nous ont pas sollicités et notre jugement n’est fondé que sur nos propres usages et calculs savants.

Pas d’accord avec nos conclusions forcément subjectives ? Exprime-toi ici ou sur Facebook. On lit (hélas) tous les commentaires. 

Je n’aime pas la voiture. A moins de devoir rouler sur les routes d’Andalousie, je n’en vois pas l’intérêt. Bordeaux a beaucoup de qualités mais elle a un gros défaut : c’est la 3ème ville la plus embouteillée de France, argument qui a fini de me convaincre de ne pas devenir propriétaire d’une voiture.

J’ai bien conscience que je suis un privilégié. Je n’aime pas la voiture et je n’ai pas besoin d’elle. Je vis dans le centre d’une ville dynamique et doté d’un réseau de transport en commun performant, et en plus je travaille de chez moi.

Jusqu’à présent, lorsque nous avions besoin d’une voiture pour aller rendre visite à nos parents respectifs, pour nous rendre sur le Bassin d’Arcachon ou dans le Médoc ou, en ce qui me concerne, me déplacer sur les lieux des mariages que je devais photographier, nous pouvions compter sur la générosité de nos amis et famille. Sauf que bon, on ne va pas en abuser toute notre vie. Acheter ou pas alors ? Selon le magazine très sérieux de notre banque (le Dossier Familial du Crédit Agricole pour tout vous dire), entre l’achat, l’essence, l’assurance, l’entretien et la revente, une voiture neuve standard (Renault Clio) coûte 4243 euros par an pendant 6 ans. 4243 euros, soit 350 euros/mois environ, sans compter le stationnement qui est une plaie à Bordeaux centre. Or

1- Nous n’en avons pas les moyens.

2- Quand bien même nous les aurions, est-ce un investissement intelligent dans notre cas, c’est-à-dire des urbains vivant et travaillant dans le centre ville ?

La question se pose car pour un usage occasionnel comme le nôtre, il y a une solution : l’auto-partage. Et à Bordeaux cette solution se décline sous trois formes.

L’auto-partage de la Métropole : CITIZ, une flotte de voitures à disposition des usagers sur réservation. La facturation se fait en fonction du temps de location et du nombre de kilomètres que vous effectuez. Les tarifs sont variables en fonction de votre abonnement. L’assurance et le carburant sont inclus. 3 types de véhicule au choix : petit, moyen et petit utilitaire.

Citiz - Page d'accueil

L’auto-partage électrique de Bolloré bientôt sur vos écrans : BlueCub, une flotte de voitures électriques à disposition des usagers sur réservation. La facturation se fait en fonction du temps de location. Les tarifs sont variables en fonction de votre abonnement. L’assurance et le carburant sont inclus. 2 types de voiture : petite citadine et Twizy.

BLUECUB

L’auto-partage entre particuliers : Drivy, un service de location de voiture entre particuliers. La facturation se fait en fonction du temps de location et du nombre de kilomètres. L’assurance est incluse mais pas le carburant. Tout type de véhicule à disposition. Et il y a vraiment de tout.

DRIVY

Dans ce billet, je vous propose un comparatif des prix de ces différents services dans 4 situations différentes auxquelles nous avons été confrontés lors de notre première année à Bordeaux :

– Aller faire ses courses chez Ikéa ;

– Aller faire ses grosses courses chez E. Leclerc ;

– Aller en week-end au Bassin d’Arcachon ;

– Passer une journée dans le Médoc.

Il se trouve que ça tombe bien, à proximité de notre domicile (quartier des Chartrons), il y a 3 stations Citiz, 2 stations BlueCub et un loueur Drivy près du Jardin Public. Les tarifs indiqués sont les tarifs normaux. Sachez qu’à part Drivy, les deux autres services proposent des tarifs pour les pros et des tarifs réduits (demandeurs d’emploi ou restitution d’une partie de la location si vous rendez le véhicule plus tôt que prévu… etc, pour le détail c’est ici chez Citiz et ici chez BlueCub). Ce billet a pour but de vous donner une idée globale des tarifs de l’auto-partage bordelais.

Situation 1 – OMG, on doit aller chez Ikéa !

J’ai horreur de ça mais parfois, on n’a pas le choix. Nous habitons à environ 10km du magasin qui se trouve à Bordeaux-Lac, donc un trajet de 20km au total et une durée de location de 10h à 19h en prévoyant large. Ben oui, il faut compter le fait qu’on va se perdre, se disputer, râler dans les bouchons, charger 10 fois la voiture en tétris et décharger la voiture (NB : vous avez aussi le droit de faire vos achats en ligne et de vous faire livrer soit dit en passant : entre 49 et 129 euros en fonction du montant de vos achats, mais vous n’auriez pas le plaisir de gouter les boulettes de renne de la cafétéria…).

CITIZ : voiture spacieuse et facilité pour le stationnement. 

Avec un petit utilitaire de type Kangoo :

Formule classique (10 euros/mois)

= 36,50 euros

Formule coopérative (8,25 euros/mois + 500 euros de parts social pour soutenir Citiz)

= 31,34 euros

Formule liberté (sans abonnement)

= 45,34 euros

Le fait de prendre une formule sans engagement vous coûte 8,84 euros plus cher qu’un abonnement classique.

Pour information, il vous faudra aller 14 fois par an chez Ikéa pour rentabiliser l’abonnement.

BLUECUB : bon marché mais borne électrique un peu loin du magasin et voiture un peu petite. 

C’est un des bémols du service de partage de voitures électriques. La station BlueCub est à 13 min à pieds du magasin (d’après Google map). Alors vous pouvez décider de garer la voiture sur le parking mais il vous en coûtera plus de 150 euros selon les critères que nous avons choisi. Donc c’est hors de question.

Sinon il faut entre 15 et 20 min pour relier une station proche de chez nous à celle qui est la plus proche du magasin, soit une durée d’utilisation de 40min (Aller-retour plus temps de chargement et de déchargement).

Abonnement une semaine (gratuit) :

15 premières minutes (4,5 euros) + 25min (0,30/min) = 12 euros.

Abonnement un mois (19,90 euros) :

15min (3,5 euros) + 25min (0,23 euros/min) = 9,25 euros

Abonnement mensuel (8,25 euros/mois) :

15 min (3 euros) + 25min (0,20/min) = 8 euros

Le fait de prendre une formule sans engagement vous coûte 4 euros plus cher qu’avec un abonnement mensuel.

Pour information, il vous faudra aller 25 fois par an chez Ikéa pour rentabiliser l’abonnement.

DRIVY : grand choix de voitures et souplesse horaire. 

Nous avons trouvé un Peugeot expert pour 46 euros. A cela s’ajoute environ 5 euros de carburant.

Total = 51 euros.

-Bilan-

Si vous n’avez pas envie de vous engager, BlueCub est la solution la plus économique pour la virée Ikea, mais vous allez galérer un peu pour le stationnement et le chargement. Préférez Citiz pour être confort. Avec un abonnement mensuel sur l’année, BlueCub est encore le moins cher.

Situation 2 – Pour aller faire ses courses chez Leclerc. 

Des fois il faut acheter de la nourriture ailleurs que sur nos marchés et en passer par la case supermarché. Je travaille actuellement à une solution 0% Edouard Leclerc en faisant moi-même mes conserves par exemple, ce qui nous permet d’éviter d’acheter des boîtes de tomates ramassées en Italie par des « migrants » traités comme des esclaves. En attendant, c’est quand même pratique de pouvoir remplir son coffre avec les saloperies du grand capital et faire 20 minutes de trajet et 5km aller-retour pour une durée de shopping en enfer d’environ 2h.

CITIZ : bon marché et stationnement sur le parking.

Formule classique (10 euros/mois)

= 8,65 euros

Formule coopérative (8,25 euros/mois + 500 euros de parts social pour soutenir Citiz)

= 7,60 euros

Formule liberté (sans abonnement)

= 10,46 euros

Le fait de prendre une formule sans engagement vous coûte 1,81 euros plus cher qu’un abonnement classique.

Pour information, il vous faudra aller 67 fois par an chez Leclerc pour rentabiliser l’abonnement.

BLUECUB : très bon marché et une station juste à côté. 

Abonnement une semaine (gratuit) :

15 premières minutes (4,5 euros) + 5min (0,30/min)  6 euros

Abonnement un mois (19,90 euros) :

15min (3,5 euros) + 5min (0,23 euros/min) 4,65 euros

Abonnement mensuel (8,25 euros/mois) :

15 min (3 euros) + 5min (0,20/min) 4 euros

Le fait de prendre une formule sans engagement vous coûte 2 euros plus cher qu’un abonnement mensuel.

Pour information, il vous faudra aller 50 fois par an chez Leclerc pour rentabiliser l’abonnement.

DRIVY : est-ce que ça vaut vraiment la peine d’emmerder un voisin pour 2h de supermarché ? 

Une polo dans le quartier = 29 euros + 5 euros symbolique de carburant.

Total = 34 euros. 

-Bilan- 

Avec ou sans engagement, BlueCub remporte haut la main pour faire vos grosses courses.

Situation 3 – Pour une journée dans le Médoc. 

Tiens si j’emmenais la belle voir le phare de Cordouan lors d’une belle journée ensoleillée de l’été indien ? On ira où elle voudra quand elle voudra, mais comment ? Pour aller jusqu’au village du Verdon, il faut compter 4h de trajet et 250 km aller-retour (en prévoyant un petit détour imprévu ou une erreur de GPS) pour une journée de location de 10h à 20h.

CITIZ : le meilleur rapport qualité-prix. 

Formule classique (10 euros/mois)

= 85 euros

Formule coopérative (8,25 euros/mois + 500 euros de parts social pour soutenir Citiz)

= 73 euros

Formule liberté (sans abonnement)

= 107,30 euros

Le fait de prendre une formule sans engagement vous coûte donc 22,30 euros plus cher qu’un abonnement classique.

Pour information, il vous faudra aller 6 fois  par an dans le Médoc pour rentabiliser l’abonnement.

BLUECUB : vous voulez lui faire le coup de la panne ? 

Abonnement une semaine (gratuit) :

15 premières minutes (4,5 euros) + 585min (0,30/min) = 180 euros

Abonnement un mois (19,90 euros) :

15min (3,5 euros) + 585min (0,23 euros/min) = 138,05 euros

Abonnement mensuel (8,25 euros/mois) :

15 min (3 euros) + 585min (0,20/min) 120 euros

Le fait de prendre une formule sans engagement vous coûte 60 euros plus cher qu’un abonnement classique.

Pour information, il vous faudra aller 2 fois par an dans le Médoc pour rentabiliser l’abonnement.

DRIVY : Très bon rapport qualité-prix et choix d’une cabriolet (yes !). 

Fiat 500 cabriolet = 61 euros + 20 euros de carburant.

Total = 81 euros.

-Bilan- 

Si vous êtes déjà engagé par un abonnement mensuel, choisissez CITIZ. Dans le cas contraire, DRIVY l’emporte – d’autant qu’une journée en cabriolet en amoureux ça n’a pas de prix !

Situation 4 – Pour un week-end sur le Bassin. 

Soyons clairs, nous sommes d’affreux bobos qui adorons le Cap-Ferret depuis des années. Et quand on dit pudiquement que nous allons sur le Bassin, c’est bien à la plage de l’Horizon que nous allons. Pour aller au Cap-Ferret, il faut compter 3h de route aller-retour sans trop d’embouteillages, 160 km (aller-retour aussi) pour un week-end allant du vendredi soir 18h au dimanche soir 22h (parce qu’on aime bien en profiter jusqu’au bout).

CITIZ : un peu cher.

Formule classique (10 euros/mois)

= 121,90 euros

Formule coopérative (8,25 euros/mois + 500 euros de parts social pour soutenir Citiz)

= 104,30 euros

Formule liberté (sans abonnement)

= 153,32 euros

Le fait de prendre une formule sans engagement vous coûte donc 31,42 euros plus cher qu’un abonnement classique.

Pour information, il vous faudra aller 4 fois par an sur le Bassin pour rentabiliser l’abonnement.

BlueCub : Pas de borne au Cap-Ferret… Mais une solution via Arcachon.

Vous pouvez aller au Cap-Ferret en BlueCub mais ça coûte aussi cher qu’un aller-retour à New York car vous mobilisez la voiture pendant plus de 48h. Heureusement, des bornes ont été installées à Arcachon. Comptez 2h30 de route et 150 km Aller-retour d’une station à l’autre plus 13 euros aller-retour pour faire la traversée jusqu’au Cap-Ferret. Après il faut espérer que n’habitiez pas trop loin de la jetée ou qu’une âme charitable puisse venir vous chercher. Sinon il faudra marcher une fois sur place !

Abonnement une semaine (gratuit) :

15 premières minutes (4,5 euros) + 150min (0,30/min) 49,50 euros (+ 13 euros)

Abonnement un mois (19,90 euros) :

15min (3,5 euros) + 150min (0,23 euros/min) 38 euros (+ 13 euros)

Abonnement mensuel (8,25 euros/mois) :

15 min (3 euros) + 150min (0,20/min) = 33 euros (+ 13 euros)

Le fait de prendre une formule sans engagement vous coûte donc 16,50 euros plus cher qu’un abonnement mensuel.

Sachez qu’en train, Bordeaux/Arcachon aller-retour vous coûtera 23 euros et on peut facilement se rendre de la gare à la jetée d’embarcation pour les navettes à pied.

Pour information, il vous faudra aller 7 fois par an sur le Bassin pour rentabiliser l’abonnement.

Drivy : se la péter en cabriolet. 

Fiat 500 cabriolet = 75 euros + 20 euros d’essence.

Total = 95 euros

-Bilan- 

Si l’engagement ne vous fait pas peur, BLUECUB est gagnant en acceptant de passer par Arcachon, sinon c’est CITIZ qui l’emporte. Vous préférez être libre comme un dauphin ? La SNCF est votre amie en passant par Arcachon, à moins d’opter pour DRIVY (en cabriolet again).

En cas d’accident, qu’est-ce qu’il se passe ? 

Comme chez un loueur classique, il y a un système de franchise entre 600 et 800 euros avec possibilité de rachat de franchise pour faire baisser son montant en cas de sinistres représentant un coup élevé.

Dans tous les cas, vous êtes assurés via les différents services concernés. Pour plus d’infos sur le sujet, voici les liens :

Chez Drivy : http://help.drivy.com/hc/fr/articles/200024402

Citiz : http://bordeaux.citiz.coop/foire-aux-questions

Par contre, je ‘ai rien trouvé sur le site de BlueCub.

Quelques conseils de bon sens : Bien faire l’état des lieux avant et après l’utilisation des véhicules. Rendre le véhicule à l’heure pour éviter les majorations. Oui avec des voitures partagées vous n’êtes pas libre de faire n’importe quoi : ça vous apprendra à être un peu responsable.

LE bilan total de la fin du billet que vous attendiez tous. 

Faisons le calcul pour une utilisation très occasionnelle de la voiture. Nous faisons des grosses courses environ une fois tous les 15 jours (soit 26 fois par an). En se forçant un peu, nous allons une fois par an chez Ikéa. On irait par exemple 2 fois dans le Médoc sur un coup de tête et nous profiterions de 5 magnifiques week-ends au Cap-Ferret.

Sur une année d’utilisation, cela coûterait :

Avec CITIZ entre 1160,90 euros (abonnement classique) et  1298,50 euros (sans abonnement).  

Avec BLUECUB entre 666 euros (avec abonnement mensuel) et 818 euros (sans abonnement)  

Avec DRIVY = 1572 euros carburant compris.

Après, tout est une question d’arbitrage. Bluecub a l’avantage d’être une démarche écolo mais elle se révèle limitée en ce qui concerne l’autonomie et les possibilités de trajets (réduits à la liste des stations en service). Citiz est beaucoup plus souple. Drivy permet à ceux qui sont déjà possesseurs d’un véhicule de réduire leurs frais voire de se faire un complément de revenu. C’est du donnant-donnant.

Dans tous les cas, cela vous coûte de 3 à 6 fois moins cher que la voiture individuelle, et cela sans compter le stationnement qui dans tous les services étudiés ci-dessus n’est pas un problème à la charge de l’utilisateur.

Certains me diront qu’avoir sa propre voiture, c’est la liberté, blablabla. Pardonnez-moi mais lorsqu’on a le choix de l’auto-partage (en vivant en centre ville, avec des stations à proximité de son domicile et de son lieu de travail) et que l’on vous propose de faire une économie de 3500 euros par an tout en faisant un geste pour l’environnement, votre liberté à la con et la compétition pour savoir qui a la plus grosse, vous vous les mettez où je pense parce que je ne me suis pas emmerdé à faire tous ces calculs à la con pour vous entendre gueuler que vous payez trop d’impôts ou trop de charges. BITCH ;-) !

Infos Pratiques :

CITIZ

Agence située au 16 rue Ausone, 33000 Bordeaux.

Infos et tarifs sur le site : http://bordeaux.citiz.coop/

BLUECUB

Accueil à l’agence à la Galerie Tatry, 170 Cours du Medoc 33300 Bordeaux.

Sinon inscription en bornes à côté des stations ou en ligne : https://www.bluecub.eu/fr/

DRIVY

Inscription et réservation : https://www.drivy.com/

4 commentaires sur “Combien ça coûte l’auto-partage à Bordeaux ?

  • 18 septembre 2015 à 13 h 58 min
    Permalink

    Bonjour,

    tout d’abord bravo pour votre analyse, documentée et précise, sur la base de vos habitudes de mobilité : on n’a pas l’habitude lire des articles aussi détaillés, même dans la presse spécialisé !

    Je suis le directeur de la société coopérative AutoCool qui porte Citiz sur Bordeaux.
    Quelques précisions ou compléments sur la base de votre réflexion :

    – si la voiture individuelle est souvent l’objet unique de mobilité de l’aube au coucher, l’après-voiture est l’occasion de rentrer dans la multimodalité et l’arbitrage entre les différents modes : Bluecub, Drivy (et d’autres) et Citiz peuvent donc être utilisés en parallèle, en fonction des besoins, en complément bien entendu de la marche, du vélo et des TC

    – pour nous inscrire dans cette démarche, nous proposons depuis quelques années sur Bordeaux un abonnement TBCool : Tram – Bus et Citiz sur la même carte. Les avantages liés sont importants : suppression du dépôt de garantie de 150€ à l’inscription et 20% de remise sur les 2 abonnements (TBC et Citiz). Au final alors que l’abonnement TBC sec est à 36€50/mois, le fait de rajouter Citiz coûte … 0€70 soit un TBCool à 37€20.

    – notre statut coopératif est au coeur de notre identité : nos abonnés sociétaires détiennent plus de 40% du capital de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif et 4 sièges en conseil d’administration. Les utilisateurs sont donc au coeur de la démarche.

    – sur 2014, si l’on prend le coût de nos réservations par 1/2h, ça donne ça :
    51% de réservations entre 2 et 4€ttc par 1/2h
    29% facturées moins de 2€ la 1/2h
    16% entre 4 et 6€ la 1/2h
    4% facturées plus de 6€ la 1/2h

    @ bientôt !
    Nicolas

    Répondre
    • 21 septembre 2015 à 13 h 55 min
      Permalink

      Merci beaucoup pour toutes ces précisions (notamment sur le TBCool qui semble vraiment cool) !

      Répondre
    • 23 septembre 2015 à 14 h 09 min
      Permalink

      Merci Nicolas pour ces précisions. Tout à fait d’accord avec Aurel, l’offre TBCool est vraiment intéressante pour qui est détenteur d’un abonnement TBC. En ce qui nous concerne, ce n’est pas encore le cas, car nous avons la chance de travailler depuis chez nous et que notre utilisation des transports en commun n’est pas assez importante pour justifier la souscription à un abonnement (mais ça pourrait changer très bientôt). Dans tous les cas, il n’est pas exclu que nous testions en vrai une voiture Citiz très bientôt ;-) !
      Encore merci pour votre commentaire !

      Répondre
  • Pingback: Découverte d'un atelier pâtisserie à Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *