Maud Pourquoi Bordeaux Wee Colab

J’ai rencontré Maud… comme Laurent, directement chez moi autour d’un dîner entre inconnus ! Bon, pas si inconnus que ça entre eux puisqu’ils avaient au moins le collectif OuiShare en commun. Maud a depuis inauguré son magnifique espace de coworking, baptisé Wee Colab.

Qui es-tu ?

J’aurais bien aimé dire “une jeune femme” mais je viens de passer le cap alors pfff ça me fait bizarre donc je partirais sur : une jeune entrepreneuse locale – car tout récemment créatrice d’une entreprise – attirée par le collaboratif – car définitivement happée par l’énergie que cela génère – plongée dans l’univers du numérique – @FrenchTechBx – en adoration devant nos 5 year old twins :-)

Pourquoi Bordeaux ?

Parce qu’on y revient.
Pour ma part  de façon stable depuis presque 3 ans maintenant, après 11 années de vie “à la Capitale”.
Je suis partie de Bordeaux en mode étudiante, en 1999, avant donc la mue de la Belle endormie.
Ainsi, je redécouvre littéralement Bordeaux, la vie autour du fleuve, que ce soit rive gauche là où je travaille, dans le quartier des Chartrons, où la rive droite, meilleur spot pour admirer les quais de la ville et prendre la mesure des grands aménagements en cours: Bastide Niel, Darwin, Brazza, ou encore la Cité  des Civilisations et du Vin qui pousse au pied du Pont Chaban Delmas. Et les Bordelais eux-mêmes ont changé : il y a évidemment de plus en plus de néo-Bordelais, et ça c’est cool, et même “les natifs” s’ouvrent plus qu’il y a quelques années, pour moi c’est palpable.

Evidemment l’arrivée de nos enfants y est pour beaucoup dans ce retour en terre connue car Bordeaux rime avec qualité de vie. Qui plus est lorsqu’on a la chance d’avoir de la famille dans la région. Nous avons fait le choix d’offrir à nos enfants grandissant la proximité avec la campagne qui nous est chère, tout comme la mer et la possibilité de découvrir en quelques heures de voyage, les saveurs du Pays Basque, la montagne Pyrénéenne…

Où est-ce que tu bosses ?

Dans un espace partagé de travail dont je suis la gérante et fondatrice depuis deux mois: Wee Colab (53 rue Pomme d’Or).

Big aventure. Humaine avant tout, entrepreneuriale évidemment, et qui participe du développement de nouvelles façons de travailler, non parce que c’est tendance mais parce que notre société évolue et nos modes de travail également. J’ai beaucoup aimé la phrase de Stefano Borghi, cofondateur de Copass, qui publiait récemment sur les RS “ Coworking is not hype, it is right”. Je partage, à fond.

Wee Colab

J’anime WEECOLAB et je continue également une activité de consultante débutée en 2013, dans la coordination de projets numériques en santé. Mais j’avoue que l’univers collaboratif ainsi découvert en mettant le pied dans le coworking, me permet tous les jours de m’enrichir de nouvelles rencontres et cela c’est hyper important pour moi. A Bordeaux, on peut trouver chaque soir de la semaine un évènement participatif , entrepreneurial,  l’éco-système regorge d’opportunités de soutenir des projets ou de s’associer à la dynamique de la ville en mutation.

Que ce soit dans le domaine du numérique, avec par exemple le rassemblement des milliers d’entrepreneurs dans le cadre de Bordeaux FrenchTech ou encore en matière de soutien à la création de “start up”  (cf croissance du nombre d’accélérateurs et pépinières de Bordeaux Métropole) l’écosystème Bordelais est clairement très dynamique.

Autre preuve du dynamisme des professionnels du numérique Bordelais: l’association Aquinum  dont je suis membre depuis 2 ans. Organisation d’events, formation, animation du Node (espace de coworking) , Aquinum et ses Aquinumiennes et -iens sont assez incontournables :-)

Où est-ce que tu bouges ?

Enfants en bas âge obligent, je traverse Bordeaux principalement pour des raisons professionnelles. Depuis l’ouverture de WEECOLAB dans le quartier des Chartrons je navigue entre la rue Pomme d’or, la rue Notre Dame, la Place du Marché des Chartrons et les Quais.

garonneQuais

Mais comme ce qui me plaît dans la dynamique de développement des Tiers-Lieux – raison pour laquelle j’ai rejoins la Coopérative des Tiers-Lieux  – c’est justement de mieux se connaître les uns les autres – je vais régulièrement participer à des events au Node, à Darwin, à La Ruche et tout bientôt maintenant, du côté de la Place du Palais, là où ma copine Emmanuelle Roques est en train de préparer l’installation du premier Social club, je suis sure que vous en entendrez bientôt parler ;-)

petit-ramdam-la-reole-tiers-lieux-photographe-jerome-bellon-peps-images-WEB30

Où est-ce que tu bois ?

J’aimerais bien pouvoir te dire à l’iboat, à l’Appolo ou Chez Fred Place du Palais  mais, même si j’y vais de temps à autre, en fait, même réponse d’introduction que pour la question précédente, je suis aussi une maman et donc je troque volontiers le thé ou le café contre l’apéro.
Un endroit que j’aime bien pour un bon allongé ou un thé parfumé c’est le Books and Coffee rue St James, ça ma rappelle les cappuccinos du dimanche quand j’habitais à Brighton il y a pffiou… 15 years !

Où est-ce que tu bouffes ?

Dans le quartier des Chartrons, je suis fan de Kressmann’ Bros, un petit resto au coin de la Place du Marché, des plats équilibrés, des légumes super bien cuisinés, Paul (Kressmann,  donc l’un des 2 “ Bros” ) est toujours hyper agréable, souriant, ça fait plaisir.
Dans le coin, il y a aussi La Cantine (111 rue Notre-Dame), justement une petite cantine rapide et efficace.
Et pour moi qui suis une vraie gourmande de patisseries et viennoiseries, je recommande de pousser la porte du Pétrin Moissagais, 72 Cours de la Martinique : il faut aller voir cette boulangerie dont le pain au levain est cuit dans un four datant du XVIII . Moi je raffole de leurs flocons, petits choux à la crème, je les mange par 6, obligé !

Où est ton spot de bobo ?

D’abord je ne peux m’empêcher de sourire en entendant “bobos” car le dernier qui nous a fait rire avec l’expression c’est Alain Rousset lors de la Conférence à la Région Aquitaine sur  “Economie collaborative et confiance “ organisée en partenariat avec @OuiShare et j’en profite donc pour faire un clin d’œil à toute la team de OuiShareBordeaux avec qui je partage depuis près d’un an de super moments.
Ensuite j’ai pas d’idée de  “spot bobo” qui me vienne à l’esprit là mais je repense à un p’tit gars que vous avez présenté sur votre blog qui parlait de son petit Bo- nheur Bo-rdelais et un de mes Bo- Bo c’est de filer avec ceux que j’aime sur le Bassin manger des huitres, au bord de l’eau, avec un petit verre de blanc sec. En ce moment, avec les mimosas en fleurs, c’est juste le bonheur … !

Retrouvez toutes les adresses de Pourquoi Bordeaux à la carte : 

Taggé sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *