Nicolas créateur beau biclou

Nous prenons l’apéro chez une copine lorsque Pauline me parle d’un concept un peu fou qui suscite immédiatement un enthousiasme probablement disproportionné de ma part (non, pas seulement à cause du vin) : cela s’appelle « le Beau Biclou » et c’est un service de livraison et courses à bicyclette.

SO BORDEAUX. Validé avec un souvenir ému de mes premiers coups de pédales (mmh) il y a 6 mois dans notre belle ville. Forcément, ça allait mener à l’interview « Bordeaux by… » de son fondateur, Nicolas, qui s’avère être presque notre voisin. 

Qui es-tu ?

Nico, 29 ans, créateur du Beau Biclou après un parcours pro et estudiantin plutôt chaotique : mais ça, c’était avant ! Maintenant c’est place à la liberté avec ce projet de coursier à bicyclette enthousiasmant à plus d’un titre.

Amateur de musique et dingue de sport, je suis aussi et surtout le plus grand fan de ma femme Claire (18 mois de mariage, quand même) !

Beau Biclou page d'accueil

Pourquoi Bordeaux ?

D’abord, une nécessité sentimentale… Après six années d’études à Toulouse, Claire a choisi Bordeaux pour continuer à s’épanouir dans son taf ! Ensuite, j’ai passé une partie de mon enfance à Paris et mon adolescence à Pau… Bordeaux est le compromis idéal à bien des égards : le dynamisme culturel d’une « capitale » et la quiétude de la province… Que demander de plus ?

Pistes cyclables pourquoi bordeaux

Où est-ce que tu bosses ?

A la maison, et dans la rue au sens littéral ! J’ai mon « bureau » et mon petit atelier en cas de besoin chez moi, mais je passe le plus clair de mon temps sur mon vélo, à parcourir Bordeaux… Et ça me plaît !

Pourquoi bordeaux travail à domicile

Où est-ce que tu bouges ?

Deux spots, qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre mais qui résument ma vie « hors Biclou ». Dans un premier temps, la Barbey Rock School (18 Cours Barbey) : en terme d’émotions, il n’y a pas grand chose de comparable à un concert. Même si je suis plus Hip-hop et Electro, mon meilleur souvenir là-bas reste la prestation de Ben Howard en  2011 ou 2012. Fou !

Et puis le foyer du club de rugby de Floirac, Rive Droite (4 Rue Camille Pelletan, 33270 Floirac). J’y ai fait mes plus belles bringues bordelaises (sur le modèle des soirées « morlanaises ») avec des mecs en or, mes « potes du rugby ». Les dimanche de match, à partir de 18h c’est là qu’il faut être…

Où est-ce que tu bois ?

J’ai passé six mois en Ecosse pendant mes études… Et j’ai pris goût à la version anglo-saxonne du « PMU d’en face » ! En arrivant à Bordeaux il y a quatre ans, j’ai été le plus heureux du monde en découvrant le Golden Apple (46 rue Borie) à cinquante mètres de mon appart’. J’y ai passé un paquet de samedi aprèm’ (voire un peu plus…) et y ai fait de superbes rencontres à commencer par Ben, le patron, ainsi que quelques très bons camarades de jeu…

Golden Apple pourquoi bordeaux

Où est-ce que bouffes ?

Bigourdan de naissance et Béarnais d’adoption, il me fallait mon petit coin de Pyrénées à Bordeaux… C’est l’épicerie fine « Ô Merveilleux », aux Chartrons (49 cours de la Martinique), qui a mes faveurs, de loin ! Les produits de Julian sont incroyables, entre innovation et tradition… Toujours bio et en provenance de son Ariège. Définitivement validé, que ce soit sur place (Aaah, les soirées « Vin du Mois »…) ou « à emporter ».

O Merveilleux épicerie fine pourquoi bordeaux

Où est ton spot de Bobo ?

Le marché des Chartrons, le dimanche à 13h. Ou les Capus, un peu plus tôt dans la matinée… J’aime énormément ces ambiances de marché et j’ai beaucoup d’admiration pour les gens qui y bossent : c’est là que je flâne quand je fais le Bobo.

Et par Bobo, j’entends « Bonheur Bordelais » !

Retrouvez toutes les adresses de Pourquoi Bordeaux à la carte :

2 commentaires sur “« Bordeaux est le compromis idéal à bien des égards : le dynamisme culturel d’une « capitale » et la quiétude de la province » – Bordeaux par Nicolas, créateur du Beau Biclou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *