Grand Mec vous a déjà parlé de Darwin. Or au-delà du repère à hipsters, le lieu comprend un espace de coworking (j’y reviendrai dans un prochain billet) mais aussi une pépinière (de boîtes, pas de plantes, même si faire pousser des graines dans une serre n’aurait choqué personne là-bas).

Et si elle ne te convient pas pour une raison X ou Y, pas de panique : OUI, futur entrepreneur ou jeune entreprise, quelle que soit ton activité et le stade de développement de ton entreprise, tu as largement de quoi trouver un accompagnement digne de ce nom ici.

Je vais même t’en donner la preuve avec la sélection suivante des couveuses, incubateurs, pépinières d’entreprises et accélérateurs à Bordeaux et alentours*.

1/ Altitude BGE Gironde

Quoi ? Une couveuse, c’est-à-dire une structure d’accompagnement et d’hébergement juridique. Les futurs entrepreneurs sont liés à la couveuse par un CAPE (contrat d’appui au projet d’entreprise) de max 12 mois renouvelable une fois, et en contrepartie des services de la structure, celle-ci prélève un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé.

Pour qui ? N’importe quel porteur de projet personne physique. Il n’y a pas de locaux proposés, mais un accompagnement individuel adapté à l’état d’avancement du projet (développement commercial, gestion, administratif), avec grille d’objectifs et plan de formations collectives personnalisés. Un bilan approfondi est réalisé tous les 3 mois avec le référent et des rencontres thématiques sont organisées pour permettre des échanges entre les entrepreneurs en couveuse.

Où ? 37, rue du Général de Larminat à Bordeaux (page web ici)

Pourquoi c’est bien ? Parce qu’il faut bien commencer par quelque part et que le risque dans ce type de structure est archi limité.

2/ Anabase

Quoi ? Une couveuse aussi (cf. définition du 1/), soutenue par la Maison Initiative Entrepreneuriat (M.I.E.)

Pour qui ? N’importe quel porteur de projet personne physique. Anabase propose aussi un espace de coworking à partir de 180 eu HT / mois pour les indépendants et TPE.

Où ? 180 rue Judaïque à Bordeaux (site web ici)

Pourquoi c’est bien ? Parce qu’il faut bien commencer par quelque part et que le risque dans ce type de structure est archi limité (bis).

Pour aérer ta lecture, voici une première image de quelqu'un qui travaille

Pour aérer ta lecture, voici une première image de quelqu’un qui travaille

3/ Bordeaux Productic

Quoi ? Un incubateur, autrement dit l’étape entre la couveuse et la pépinière (aucune des trois n’est obligatoire évidemment). Il s’agit de s’adresser aux entreprises en création ou très jeunes entreprises et d’accompagner leur démarrage avec des services variables. Un incubateur peut d’ailleurs être à but lucratif ou non, privé ou public, mis en place ou non par un établissement d’enseignement supérieur et de recherche (dits « incubateurs Allègre »).

Bordeaux Productic propose des formations et aides à la création d’entreprises dont les conditions et tarifs sont fournis à la demande.

Pour qui ? Toute entreprise en création ou jeune entreprise, Bordeaux Productic est généraliste. L’incubateur propose aussi un espace de coworking par abonnement à l’année, au semestre, au trimestre ou au mois.

Où ? Site technologique 3 chemin de Marticot à Cestas (site web ici)

Pourquoi c’est bien ? Parce que Bordeaux Productic a un chouette réseau et mène des partenariats européens.

4/ L’Auberge Numérique 

Quoi ? Un incubateur (cf définition du 3/).

Pour qui ? Les porteurs de projets innovants. Les 4 critères sont assez classiques (et larges…) : caractère innovant, faisabilité technique, potentiel économique, équipe projet.

Où ? 137 rue Achard à Bordeaux (page web ici)

Pourquoi c’est bien ? Notamment parce que l’Auberge Numérique s’est dotée de sa propre plateforme de crowdfunding et que c’est classe : http://aquitaine-startup.fr/

5/ L’Incubateur Régional d’Aquitaine (IRA)

Quoi ? Un incubateur (cf définition du 3/). L’IRA est un incubateur public à but non lucratif principalement financé par le Ministère de la Recherche, la Région Aquitaine, le Fonds Social Européen et le Fonds Européen de Développement Régional.

Pour qui ? Les porteurs de projets implantés sur le territoire aquitain, quel que soit leur secteur d’activités, tant que les 4 critères classiques sont remplis : caractère innovant, faisabilité technique, potentiel économique, équipe projet. Et si vous ne remplissez pas ces critères, ils vous redirigeront vers une structure plus adaptée à vos besoins.

Où ? 351 cours de la Libération à Talence (10 min de Bordeaux – site web ici)

Pourquoi c’est bien ? L’IRA finance toutes les étapes du développement du projet et propose une solution de domiciliation et d’hébergement, des formations, des interventions d’experts et témoignages, etc.

6/ Bordeaux Technowest

Quoi ? Un incubateur (cf. définition du 3/) labellisé technopole.

Pour qui ? Les entreprises en création ou récemment créées dans les métiers de l’aéronautique, spatial et défense. Attention, il y a 10 places par an.

Où ? 19 rue Marcel Issartier à Mérignac (site web ici)

Pourquoi c’est bien ? Outre l’accompagnement, Bordeaux Technowest propose un support technique et administratif et des compétences métier. A la sortie de l’incubation, il est possible de continuer de bénéficier des locaux à un tarif préférentiel pendant 6 à 18 mois, puis d’intégrer la pépinière.

7/ M3 (par Technopole Bordeaux Montesquieu)

Quoi ? Un incubateur (cf. définition du 3/) ouvert depuis le 1er octobre 2014 (date de notre emménagement à Bordeaux – coïncidence ? je ne crois pas) et lancé par la pépinière d’entreprises Technopole Bordeaux Montesquieu.

Pour qui ? Les entreprises en création dans les secteurs d’activités de la Technopole Bordeaux Montesquieu (écotechs-environnement, biotechs, santé, vitivinicole, numérique / TIC et électronique)

Où ? 1 allée Jean Rostand à Martillac (site web ici)

Pourquoi c’est bien ? A la fin de l’incubation, tu peux passer dans la pépinière Technopole Bordeaux Montesquieu (après acceptation par le comité d’experts).

8/ Incubateur de l’INSEEC 

Quoi ? Un incubateur (cf. définition du 3/) rattaché à l’INSEEC (école de commerce)

Pour qui ? Les étudiants ou anciens de l’INSEEC

Où ? C’est pas très clair sur leur site web ici.

Pourquoi c’est bien ? Parce que t’as fait l’INSEEC.

Oulala, ça bosse

Oulala, ça bosse

9/ Bordeaux Unitec (Cité Numérique)

Quoi ? Une pépinière d’entreprises, c’est-à-dire une structure d’accueil et de soutien technique et financier, avec une tarification avantageuse pour une période limitée (max 4 ans). Les pépinières sont souvent certifiées « activités des pépinières d’entreprises », certification reconnue et soutenue par le Ministère de l’Economie.

Pour qui ? Les entreprises en création ou jeunes entreprises (moins de 3 ans) dans les secteurs des technologies et usages numériques, la bio-santé ou les technologies et sciences de l’ingénieur.

Où ? A Pessac (site web ici). Bordeaux Unitec ne propose pas d’hébergement directement mais le cas échéant dans les locaux d’un de ses sites partenaires, en fonction de votre activité.

Pourquoi c’est bien ? Bordeaux Unitec entretient des relations privilégiées avec les principales sources de financement régionales (associatives, privées ou publiques), de quoi vous aider à lever des fonds.

10/ Arc Sud Développement 

Quoi ? Une pépinière d’entreprises (cf. définition du 9/) généraliste.

Pour qui ? Les jeunes entreprises (moins de 3 ans) de tous secteurs d’activité

Où ? 21 avenue du Général de Castelnau (à Villenave d’Ornon – site web ici)

Pourquoi c’est bien ? Parce qu’il y a de la place, avec ses 2000 m2 d’espace (ateliers de 75 à 180 m2, bureaux de 35 à 105 m2).

11/ Pépinière EcoCréative Bordeaux Chartrons 

Quoi ? Une pépinière d’entreprises (cf. définition du 9/) proposant un accompagnement et un hébergement de max 23 mois. Comptez 400 eu HT/mois pour 25 m2 de bureau, accès aux services mutualisés inclus.

Pour qui ? Les entreprises en création ou de moins de 3 ans dans les domaines de l’économie créative (arts visuels, création numérique, musique, jeux vidéo, BD, spectacle, design, architecture, publicité, mode, etc.), des technologies de l’information et de la communication (web TV, applications mobiles, télécommunication, etc.) et des éco-activités (éco-design, conseils en développement durable, énergies renouvelables, économies d’énergie, éco-conception, etc.)

Où ? 9 rue André Darbon à Bordeaux (site web ici)

Pourquoi c’est bien ?  Parce que la spécialisation du lieu permet des synergies intéressantes si ton entreprise est dans ces secteurs.

12/ Pépinière d’entreprises Bordeaux Sainte-Croix

Quoi ? Une pépinière d’entreprises (cf. définition du 9/) dédiée aux artisans. Elle a d’ailleurs été rebaptisée « Pépinière artisanale de Bordeaux Meilleurs Ouvriers de France ». L’accompagnement et l’hébergement durent max 23 mois renouvelable une fois. Pour la 1ère année, la redevance pour les bureaux est comprise entre 130 et 270 euros, pour les ateliers entre 140 et 240 euros.

Pour qui ? Les artisans, dans la limite de 9 entreprises.

Où ? 11 rue du Port à Bordeaux (site web ici)

Pourquoi c’est bien ? Parce que cette pépinière a été mise en place dans le cadre d’un partenariat entre la ville de Bordeaux et la section Gironde de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat Région Aquitaine (et que ça change des start-ups).

13/ Le Campement (Darwin Ecosystème)

Quoi ? Une pépinière d’entreprises (cf. définition du 9/) proposant comme les autres accompagnement et hébergement sur max 23 mois. Les tarifs sont de 63 eu HT/poste/mois la 1ère année pour les bureaux, l’accompagnement professionnel d’environ 75 eu HT/mois.

Pour qui ? Les jeunes entreprises (moins de 3 ans) dans les domaines du développement durable (protection de l’environnement, lutte contre les pollutions, valorisation et traitement des déchets, performance énergétique, promotion des énergies renouvelables, économie circulaire, éco-mobilité, etc.), de l’entrepreneuriat social (micro-crédit, crowdfunding, social business, circuits-courts, commerce équitable, diversité, insertion par l’activité économique, économie sociale et solidaire, etc.) et des innovations d’usage (économie de fonctionnalité, numérique, consommation collaborative)

Où ? 87 quai des Queyries à Bordeaux (rive droite – site web ici)

Pourquoi c’est bien ? Parce qu’à Bordeaux, Darwin c’est plus qu’un lieu, c’est un état d’esprit (nan je rigole (oui mais pas eux)).

DeathtoStock_Wired8

Une dernière image pour la route avant de finir ce billet

14/ 33 Entrepreneurs 

Quoi ? Un accélérateur. L’accélérateur, c’est un peu l’appellation fourre-tout pour désigner ce qui n’est ni tout à fait un incubateur, ni tout à fait une pépinière, mais qui y ressemble, en étant à but lucratif. Le programme est plus ou moins long (quelques semaines à quelques mois), avec des formations et un mentorat, l’idée étant de facturer à la carte des prestations en plus d’une prise de participation au capital de votre jeune société.

33 Entrepreneurs est ainsi un fonds d’investissement privé proposant un programme d’accompagnement intensif, entre 3 et 6 mois, avec l’aide d’un réseau de 20 mentors, quasi tous entrepreneurs, et pas seulement dans le digital (Criteo, Fortuneo, Chateau Lynch-Bages, Ezakus…). La pris de participation est de 15 000 euros contre 6 à 10 % du capital, avec la promesse d’un autre investissement à hauteur de 200 000 euros à la fin du programme si tout se déroule bien.

Pour qui ? Les start-ups comprenant une équipe de deux personnes et plus, mieux encore les start-ups internationales innovantes dans le secteur du vin, de la gastronomie et du tourisme. Le petit bonus, c’est que pour faire venir les internationaux à Bordeaux, 33 Entrepreneurs finance l’installation par une aide au transport pouvant atteindre 2500 euros par membre d’équipe.

Où ? 9 rue André Darbon à Bordeaux, et prochainement un autre site près de la Gare Saint-Jean (site web ici)

Pourquoi c’est bien ? Le réseau de mentors est pas mal du tout, sans compter le partenariat avec Microsoft Bizspark. Je ne parle même pas de la vocation internationale de A à Z.

15/ Digit’Halles 

Quoi ? Un accélérateur / incubateur / centre d’affaires proposant, outre 4500 m2 d’entrepôts et 2000 m2 de bureaux et showrooms, tout un ensemble d’outils et de services mutualisés (service client, webmarketing à la carte, studio photo et vidéo, plateforme logistique, etc.)

Pour qui ? Une entreprise en création ou existante dans le secteur e-commerce 

Où ? Au Haillan (derrière Mérignac, site web ici)

Pourquoi c’est bien ? Idéal si vous faites du e-commerce, tout y est prévu pour vous faciliter la vie.

16/ Le « 3 en 1 » (par Bordeaux Entrepreneurs)

Quoi ? Un accélérateur (cf. définition du 14/) dont le lancement est prévu pour 2015, on n’en sait donc pas grand chose si ce n’est qu’il proposera des sessions de 16 semaines de mentorat intensif, un apport de capital sous forme de BSAA d’un montant pouvant aller de 30 000 à 100 000 euros et un accès aux locaux à des conditions tarifaires préférentielles et sans engagement ultérieur.

Pour qui ? Les start-ups à fort potentiel de croissance dans le secteur web, média et mobile (objectif de promotion de 10 start-ups par an)

Où ? On ne sait pas tellement, et il n’y a pas encore de site web (un comble).

Pourquoi ce sera bien ? Parce que la promesse est belle : un  lieu de 2500m2,  un espace de bureaux pour les entreprises de forte croissance en accès ultra souple et évolutif, une « Terrasse des Entrepreneurs », bistro-café dédié aux entrepreneurs, carrefour de rencontres, d’échanges et d’événements, etc. A suivre !

17/ Programme Croissance, par Réseau Entreprendre Aquitaine

Quoi ? Un programme d’accélération (cf. définition du 14/) gratuit et sans locaux proposés. Il s’agit d’un accompagnement par un comité de chefs d’entreprises de la fondation Réseau Entreprendre, qui peut également, avec la CDC, se porter caution d’un emprunt BPI, dès lors qu’un autre établissement bancaire aura donné son accord pour un montant se situant entre 100 000 à 300 000 € (= possibilité d’accès à un financement de 200K € à 600K € pour financer du BFR, des équipements, de la R&D, ou même de la croissance externe)

Pour qui ? Un lauréat de l’association Réseau Entreprendre ayant un projet de croissance clair et ambitieux (un CA doublé, ou un effectif supérieur à 50 salariés en 3 ans)

Où ? C’est variable, consultez le site web

Pourquoi c’est bien ? Pour une entreprise qui aurait surtout besoin d’un coup de pouce pour poursuivre un développement bien engagé, c’est la voie royale.

 * Ouais, ok, j’en ai visité aucun, j’ai juste fait la recherche pendant 3 plombes pour vous éviter de la faire. Je fais souvent ça, ici et ici, notamment. 

Tu connais un de ces lieux (ou y travailles, ou y a travaillé, ou connais une cousine qui connait un ami qui a entendu parler de quelqu’un qui y travaille) ? Donne-nous ton avis !

Taggé sur :        

21 commentaires sur “17 couveuses, accélérateurs, incubateurs et pépinières d’entreprises à Bordeaux

  • 14 novembre 2014 à 12 h 55 min
    Permalink

    Bonjour,
    Très instructif ce blog sur Bordeaux. J’ai repéré une coquille dans la phrase « Pourquoi c’est bien ? Parce que Bordeaux Productic a un chouette réseau et des mène des partenariats européens. »
    Encore bravo

    Répondre
    • 14 novembre 2014 à 13 h 15 min
      Permalink

      Ah flûte, je l’avais corrigée hier et je sais pas ce que j’ai foutu :)
      Merci !

      Répondre
  • Pingback: 17 couveuses, accélérateurs, incu...

  • Pingback: Bordeaux par le cofondateur de SamBoat

  • Pingback: "L'écosystème bordelais est super dynamique", Bordeaux par Pauline

  • Pingback: Un espace de coworking à Bordeaux ? 20 lieux à découvrir

  • 19 décembre 2014 à 0 h 56 min
    Permalink

    Bravo et merci :)
    Tout juste arrivée à Bordeaux (3 mois) et vous m’évitez une lourde tache de comprehension et de recherche :)
    Don’t you just love Bordeaux?
    Votre site est bookmarked!
    Merci encore
    Cat P
    P.S. Perhaps quand vous aurez visité, vous nous ferez un compte rendu?!!!

    Répondre
    • 20 décembre 2014 à 14 h 52 min
      Permalink

      C’est précisément l’idée de ce blog, vous faire part de nos découvertes au fur et à mesure !
      Bienvenue à vous aussi !

      Répondre
  • 8 janvier 2015 à 8 h 45 min
    Permalink

    Je travaille pour une société en nouvelle technologie spécialisé dans l’Open Source (teclib.com), à ce titre, je voulais signaler qu’une nouvelle pépinière spécialisée dans ce domaine s’est lancé à Pessac.
    Elle s’appelle La Banquiz. Plus d’information ici: http://labanquiz.com/

    A ajouter sur votre carte…

    Répondre
  • Pingback: Bordeaux par Raoul de Shoot4ME

  • Pingback: Bordeaux par Maud, fondatrice de Wee Colab

    • 15 septembre 2015 à 8 h 31 min
      Permalink

      Merci pour le signalement :)

      Répondre
  • 22 mars 2016 à 20 h 52 min
    Permalink

    Salut, bravo pour vos articles toujours hyper interessants, y compris pour les vieux bordelais ;) juste pour completer les possibilites d’accompagnement à la création d’activité, il existe aussi les coopératives d’entrepreneurs qui permettent de tester son activité et de beneficier du statut d’entrepreneur-salarié une fois qu’on rentre du chiffre d’affaires. Cela permet comme dans les couveuses d’utiliser le numero siret de la structure, mais aussi le numero d’organisme de formation… Et de trouver des competences complementaires pour repondre à des marchés publics par exemple. Les deux Cooperatives d’entrepreneurs girondines s’appellent Coop’Alpha et Co-Actions et proposent souvent des reunions d’informations dans des tiers lieux de la metropole et au delà. A bientôt !

    Répondre
  • 13 juillet 2016 à 9 h 45 min
    Permalink

    Bonjour,

    j’aime particulièrement votre idée et j’ai toujours apprécié l’innovation et les start-ups.
    J’ai moi même eu la chance de travailler pendant deux ans dans une entreprise qui débutait ce qui m’a apporté une multitude de compétences qui pourraient vous intéresser.

    Je viens vers vous afin de savoir si vous seriez intéressé pour prendre une personne en alternance pour un Bachelor Marketing et Communication en troisième années.

    Je sais que généralement on est retissant à prendre un alternant, l’Opca finance ma formation, je coûte moins chère qu’un salarié, j’apporte des connaissances supplémentaires grâce au cours et je suis plus prêt à m’investir totalement comme l’idée me plait et que je suis payé,vous obtiendrez aussi un allègement des charges patronales et des primes trimestrielles.

    Je suis disponible dès maintenant pour travailler et me tiens à votre entière disposition pour vous faire part de tout autres informations.

    j’aimerai m’entretenir avec vous prochainement pour vous exprimer mes compétences, valeurs et motivations.

    Cordialement,

    LEONARD Anthony

    Répondre
  • 29 août 2016 à 14 h 26 min
    Permalink

    Bonjour,
    l’Université de Bordeaux a aussi récemment lancé son incubateur : UBEE Lab (plus d’infos ici : https://www.u-bordeaux.fr/Actualites/De-l-universite/UBEE-Lab-l-incubateur-etudiant-pour-entreprendre-a-l-universite-de-Bordeaux). C’est un incubateur étudiant qui offre un espace de coworking (sur le site du Pôle Universitaire des Sciences de Gestion, à Bordeaux Bastide) et un accompagnement pour les étudiants de l’Université porteurs de projets entrepreneuriaux (de tous types).
    Merci.

    Répondre
  • 31 août 2016 à 14 h 28 min
    Permalink

    Bonjour,
    Existe-t-il sur Bordeaux des structures qui proposent à la fois un service de domiciliation et d’accompagnement à la comptabilité pour un jeune entrepreneur travaillant dans le développement web?
    Merci d’avance
    Coline

    Répondre
  • 29 octobre 2016 à 13 h 47 min
    Permalink

    Bonjour, actuellement en master 1 management à l’IAE de Bordeaux situé dans le quartier Bastide, je suis chef de projet dans la junior entreprise s’intitulant IBC : IAE Bordeaux Consulting.
    Tous les membres de l’association, ayant des spécialités différentes : finance, marketing, communication, management, ressources humaines et stratégie; sommes à la recherche d’entreprises ou de jeunes entrepreneurs voulant des études pour connaître mieux leurs marchés ou avoir plus d’informations pour réussir leur activité.
    Nous proposons tout un panel de prestations telles que : les études de marché quantitative et qualitative, les plans de communication, les business plan, les business model, etc.
    Vous avez la possibilité d’avoir l’aide d’étudiant pluridisciplinaire, disponible et des aides à moindre coût.
    Pour plus d’informations, je vous joins mon adresse de contact : benjamin.moreau.15@gmail.com, n’hésitez pas à me demander plus d’informations.

    Répondre
  • 16 février 2017 à 10 h 08 min
    Permalink

    Bonjour, le site de l’INCUBATEUR de l’INSEEC est terminé!
    le voici: https://bordeaux.innov-inseec.com/

    « L’INCUBateur du groupe INSEEC est situé au 74 quai de Bacalan à Bordeaux. Il accueille les étudiants et anciens du groupe INSEEC (BBA, Sup de Pub, Business School, MSc&MBA etc) qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise.
    En effet, il a pour mission de favoriser l’émergence de start-up, la concrétisation de projets de création, de développement ou de reprise, en proposant un accompagnement professionnel et personnalisé ainsi que l’accès à des bureaux. Sont ainsi proposés gratuitement à nos entrepreneurs : un open space de 200 m², du matériel de bureau, un réseau de professionnels, des relais de communication, des conférences et des workshops.
    Les coachs sélectionnés pour intervenir au sein de l’INCUB possèdent une expertise reconnue dans leur domaine ainsi que des compétences clés qu’ils mettent à disposition des porteurs de projets.
    L’INCUB est également un lieu d’échanges et de partage, permettant des synergies inter-entreprises.
    Il accueille pour le moment une quinzaine de juniors entreprises et un Club des Repreneurs. »

    Si vous voulez je peux vous envoyer des photos ou plus d’éléments.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *